Architecture d'intérieur / design
Direction artistique / design graphique
École d'arts appliqués à Paris depuis 1945

Culture générale

Nom et spécialité de l'enseignant : Jean-Luc Parthonnaud

Objectifs :

L’essentiel est que les étudiants apprennent à voir, regarder et réfléchir par eux-mêmes. En deux mots à développer leur discrimination visuelle.
Qu’ils soupèsent les besoins professionnels du marché de l’art comme l’art et la manière de s’y inscrire ou de répondre, par exemple, judicieusement à une commande…

Contenus :

1 : L’iMage avec un grand M ou les Métamorphoses de l’iMage. Les illusions d’optique (des anamorphoses aux images subliminales…)
2 : Vingt ou vains essais d’élucidation des qualités d’un chef d’œuvre ? La Joconde, la souris qui sourit.
3 : De la Communication Visuelle ou C à dire… (Contenant, Contenu, Contexte…). Qu’est-ce qu’une image duelle, l’exemple de René Magritte.
4 : Trucs et propos d’affichistes (Analyses de logotypes, de publicités, de couvertures analogues de magazines…). L’affiche Belle Époque et Art Décoratif (De Jules Chéret à Olivero Toscani).
5 : L’image mouvement, dynamique et éloquente et le contre exemple de la censure. Analyse du Cri d’Edvard Munch, un chef d’œuvre à ressorts…

Type de cours et méthode d’enseignement :

Stage d’une semaine comprenant cours magistraux mais interactifs, « remue-méninges » débats, analyses de documents et projections. Éventuellement cours en relation avec le sujet proposé pour le workshop.
Réflexion interactive sur un débat éternel : identifier les éléments circonstanciels ou permanents permettant qu’une image ou une œuvre d’art capte l’attention. Et cela, au vu d’enseignements puisés dans l’Histoire de l’art comme dans l’actualité.
L’art n’est pas simple communication utilitaire et il est d’autant plus parlant lorsqu’on joue de ses leviers psychologiques ou de ses parts d’ombre menant à un saisissement philosophique.
Qu’est-ce qui différencie une image plate et atone d’une image dynamique et éloquente ? Quelle emprise, empire l’art a-t-il sur nos sens ? Que sont l’artisanat, l’art ou un chef-d’œuvre ? Quels sont les moyens, outils et linéaments de l’histoire de l’art ?
Au final, qu’a à retenir la Communication visuelle de l’histoire de l’art ?

Evaluations et rattrapages :

> Les modalités et critères d’évaluation :
Estimation orale : Selon la participation à l’ensemble de la semaine. La présence effective à chaque demi-journée comme la concentration ou le bon esprit (écoute authentique des autres élèves et du professeur) comptent également dans le crédit de points accordés.
Estimation écrite ou en 3D : Selon l’investissement de l’étudiant, son effort pour répondre au sujet et l’originalité du résultat, le respect des délais.
> Rattrapages : Au cas par cas, mais toujours avec des pénalités de retard.

Charge de travail complète :

Environ 54h sur l’année

Langue d’enseignement :

français

Durée du cours :

> Semestre 5 et 6 : 2h par semaine

Validation :

> 2 ECTS par semestre

Pré-requis :

> Cursus réussi en deuxième année
> Savoir lire, écrire et regarder
> Fréquenter les expositions culturelles et les salles de spectacle
> En un mot, ne pas dédaigner ou mépriser l’art sous toutes ses formes.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.